Il décide également d'augmenter le nombre de députés à 577[22] pour mieux représenter des départements dont la population avait augmenté sans diminuer le nombre de députés des autres départements[23]. Le nouveau découpage reprend en grande partie celui de 1875 (82 % des circonscriptions sont identiques), et n'est dans les années suivantes modifié que pour ajouter des députés aux arrondissements connaissant une croissance démographique, hormis avant l'élection de 1906[8]. La doctrine du FN sur la monnaie, le financement de l’État, l’emploi et les retraites, c’est lui. Ce découpage est utilisé en 1820, 1824, 1827 et 1830. Les circonscriptions ont à plusieurs reprises, en particulier sous la Troisième République, correspondu aux arrondissements ou à des divisions de ceux-ci (scrutin d'arrondissement). La future chambre basse sera élue au suffrage universel (masculin et féminin, sans aller toutefois jusqu'à l'éligibilité des femmes) mais doublé d'un vote familial (vote du « chef de famille »), au suffrage majoritaire dans le cadre de circonscriptions que les circonstances empêcheront de préciser et de voir le jour. Lors des élections législatives de 2007, la France comptait 577 circonscriptions législatives : 555 en France métropolitaine, 15 dans les départements d'Outre-Mer et 7 dans les collectivités d'Outre-Mer. Sorti en tête dans 13 des 18 départements de la circonscription, le FN distance l’UMP qui avait effectué une percée en 2009 dans ce bastion historiquement ancré à gauche. La liste d’Alain Cadec (UMP), député européen sortant et conseiller général des Côtes-d’Armor, l’emporte avec 19,49 % et obtient trois sièges au Parlement européen comme en 2009. Six premiers tours d’élections législatives partielles avaient lieu ce dimanche 20 septembre en France. Les circonscriptions ont à plusieurs reprises, en particulier sous la Troisième République, correspondu aux arrondissements ou à des divisions de ceux-ci (scrutin d'arrondissement). Depuis 1958 et l'avènement de la Ve République, les membres de l'Assemblée nationale sont élus au scrutin majoritaire à deux tours au sein de circonscriptions législatives qui doivent respecter dans la mesure du possible les limites cantonales et, obligatoirement, les limites départementales. Lucides, Gérard Leseul et Jean-Cyril Montier appellent déjà tous deux à « beaucoup de modestie Â». En France, les premières élections au scrutin uninominal ont lieu en 1815, après l'utilisation du scrutin plurinominal par bailliage puis département durant la Révolution, puis la disparition du suffrage direct sous l'Empire[2]. Bernard Monot, le stratège en économie du FN, a obtenu 24,18 % des voix. Lors des élections du 6 octobre 1885, dans chaque département est élu un député pour chaque tranche (ou fraction) de 70 000 habitants avec un minimum de 3 députés (2 pour le territoire de Belfort)[6]. Dans le cadre du Second Empire, il maintient l'élection de la chambre basse au suffrage universel masculin, tout en procédant à des redécoupages importants avant chaque élection, en 1857 (élection de 1857), 1862 (élection de 1863) et 1867 (élection de 1869)[5]. Données des collectivités d'outre-mer non disponibles au 16 avril 2012. redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010, Redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010, Population des communes et provinces de la Nouvelle-Calédonie de 1956 à 2009, Chiffres des recensements, ISEE, Listes des circonscriptions législatives françaises par département, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Liste_des_circonscriptions_législatives_de_la_France&oldid=171614617, Liste de circonscriptions législatives françaises, Portail:Politique française/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Lors des élections législatives de 2007, la France comptait 577 circonscriptions législatives : 555 en France métropolitaine, 15 dans les départements d'Outre-Mer et 7 dans les collectivités d'Outre-Mer. > Dans le Sud-Ouest, le FN efface la percée de l’UMP en 2009. Visas; Étudier en France; Travailler en France; Investir en France; Visiter la France; Retour en France; S’intégrer en France; Actualités. Le gouvernement de Vichy abroge les Lois constitutionnelles de 1875 et interrompt de fait le processus électoral. Le nombre total des circonscriptions est établi en fonction du nombre de Français qui résident hors de France, et des membres de leur foyer familial, inscrits sur les listes consulaires pour voter hors de France. Les écologistes confirment cependant leur ancrage à Grenoble : après avoir remporté la mairie en mars dernier, ils réussissent dans cette ville à se hisser en première position avec 20,44 % des voix, devant le PS. À l’issue d’une journée marquée, comme attendu, par une abstention massive (82,29 % des 94 725 inscrits), c’est Gérard Leseul, le candidat socialiste, qui arrive en tête avec 39,94 % des suffrages exprimés. La seule évolution majeure est l'octroi automatique d'un député par arrondissement parisien ou lyonnais[9]. L’Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes) est la seule région avec l’Île-de-France à résister à la poussée du Front national. La dernière élection de la Deuxième République, au début de 1852, revient conformément à la constitution du 14 janvier 1852 au scrutin uninominal majoritaire, dorénavant à deux tours, ce qui conduit à un nouveau découpage[4]. Pour les élections législatives, le découpage est réalisé par circonscriptions qui sont elles-mêmes un regroupement de cantons.Or, pour les circonscriptions législatives l’ancien découpage des cantons est toujours utilisé[30]. Les circonscriptions électorales législatives dans l'histoire, 570 dans les départements de métropole et d'outre-mer et 7 dans les, Liste des députés des États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée, acte additionnel aux constitutions de l'Empire du 22 avril 1815, redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 1831, Scrutin uninominal majoritaire à deux tours, Nombre de parlementaires sous la Cinquième République, Liste des circonscriptions législatives en France, circonscription législative de Saint-Pierre-et-Miquelon, Première circonscription des Français établis hors de France, deuxième circonscription des Hautes-Alpes, sixième circonscription de la Seine-Maritime, Règlement fait par le roi pour l’exécution des lettres de convocation du 21 janvier 1789, Décision n° 86-208 du 2 juillet 1986 à propos de la loi relative à l'élection des députés et autorisant le Gouvernement à délimiter par ordonnance les circonscriptions électorales, Redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010, Parlement : élection des députés (répartition des sièges et délimitation des circonscriptions), Cartographie des découpages français depuis 1831, Listes des circonscriptions législatives françaises par département, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Circonscriptions_législatives_françaises&oldid=173423322, Circonscription législative en France par département, Article avec une section vide ou incomplète, Portail:Politique française/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Par la loi du 12 juillet 1919 est rétabli le scrutin à l'échelon du département, à raison d'un député pour 75 000 habitants, étrangers non compris, ou pour une fraction supérieure à 37 500 habitants, avec un minimum de 3 députés[7]. Le nombre de députés passe de 612 à 618 entre 1928 et 1936[12]. Le taux d’abstention est resté stable entre les deux scrutins, à 56 %. Le président Louis-Napoléon Bonaparte se fait couronner empereur en décembre. Ce découpage est utilisé lors des élections de 1988, 1993, 1997, 2002 et 2007. », Jean-Cyril Montier (18,01 %) sera son challenger au second tour dimanche prochain. Le découpage de 1958, qui innove en supprimant toute référence à l'arrondissement, est utilisé presque sans modification pour les sept élections suivantes (1958, 1962, 1967, 1968, 1973, 1978 et 1981)[13]. Au plan national, les circonscriptions ne doivent également pas s'écarter d'un écart de 20 % à la moyenne, après prise en compte de la limite minimale d'un député par TOM et de deux députés par département[25]. (Photo PN), Une expertise sur la façade de la maison Léger est en cours. Cinq multimédias pour comprendre les élections européennes, L’abstention recule légèrement en France, mais pas en Europe, Affaiblis, les « pro Européens » restent majoritaires au parlement européen, Tous les élus européens en France, circonscription par circonscription, Les résultats de l'extrême droite en Europe, Yves Bertoncini : « L’extrême droite n’a pas gagné les européennes », La majorité contrainte de réagir après le « séisme » des Européennes, La victoire du Front national aux élections européennes, © 2020 - Bayard Presse - Tous droits réservés - @la-croix.com est un site de la Croix Network, EMMANUELLE RÉJU, CORINNE LAURENT, MATHIEU CASTAGNET, JEAN-BAPTISTE FRANÇOIS, CÉLINE ROUDEN, LAURENT DE BOISSIEU, DENIS PEIRON, PASCAL CHARRIER, Fin de l’enquête sur l’assassinat du père Hamel, Dépenser vite et fort : un budget 2021 de relance et de déficits, Procès des attentats de janvier 2015 : « L’énorme regret » d’un chef du renseignement, Canicule : le rafraîchissement arrive enfin par le nord-ouest, Cynthia Fleury : « Ne pas soutenir le soin, c’est ruiner la solidarité », Courances, un « jardin d’eau » sans cesse réinventé, Transition au Mali, les militaires gardent la main, États-Unis, 20 morts dans une fusillade à caractère vraisemblablement raciste au Texas, L'enquête russe revient empoisonner Donald Trump au Congrès, Pierre Rosenberg fait don de sa collection au futur musée du Grand Siècle, Accusations d’antisémitisme : Stéphane Bern défend l’écrivain Pierre Loti, En Guinée, l’archevêque de Conakry dénonce l’expropriation abusive des domaines de l’Église, Olivier Giroud : « Jésus est avec moi sur le terrain », Instrument de travail pour le Synode 2019 sur l’Amazonie. Depuis 1789, la France a connu douze principaux découpages en circonscriptions électorales, et plusieurs allers-retours entre le scrutin uninominal par circonscription et le scrutin de liste, généralement départemental. pour la première fois lors des élections législatives de 2012 et siègent dans la XIVe législature de la Cinquième République française. Après un long travail, la loi est ratifiée en janvier 2010. Pour le Front de gauche, l’ancien maire de Calais, Jacky Hénin (PCF) rate en revanche sa réélection, même si la gauche « anti-austéritaire » maintient globalement ses positions. Abonné papier : activez vos accès numériques, Gérard Leseul, dimanche soir en mairie de Barentin en compagnie de Christophe Bouillon (à dr.) (DR), L’échafaudage a imposé plusieurs manœuvres aux secouristes. Figurent parmi les nouveautés, outre la création de circonscriptions pour les Français établis hors de France, la création d'une circonscription unique de Saint-Barthélemy et Saint-Martin et l'abolition du minimum de deux circonscriptions par département métropolitain (la Creuse et la Lozère sont touchées). Mais tout en rabaissant le pouvoir législatif, il confie au Conseil national la tâche de rédiger le projet constitutionnel accordé au maréchal Pétain par la loi du 10 juillet 1940. Des redécoupages ont lieu périodiquement afin de suivre les évolutions démographiques du pays. Le découpage de 1958, qui innove en supprimant toute référence à l'arrondissement, est utilisé presque sans modification pour les sept élections suivantes (1958, 1962, 1967, 1968, 1973, 1978 et 1981)[13]. Utilisé pour les élections de 1928, ce découpage n'est modifié en vue de celles de 1932 et 1936 que pour créer cinq sièges dans des circonscriptions trop peuplées[14]. Avec 15,73 % des suffrages, la candidate radicale de gauche Virginie Rozière est en recul par rapport à 2009, mais pour sa première campagne, la polytechnicienne limite les dégâts. > Dans le Centre, le théoricien frontiste de la « sortie de l’euro » arrive en tête. Le nombre de 577 est conservé, la représentation ultramarine étant augmentée à 22 députés. Dès la Seconde Restauration, en juillet suivant, le scrutin d'arrondissement est limité, ne servant plus qu'à la sélection de candidats soumis au scrutin plurinominal[3]. En France, les circonscriptions électorales diffèrent selon le type d'élection : 4 rue du 8 mai 1945 93290 Tremblay en France 01 48 60 98 43 Le Conseil constitutionnel se déclare à nouveau incompétent pour évaluer la qualité du découpage (2010-602 DC). Il décide également d'augmenter le nombre de députés à 577[22] pour mieux représenter des départements dont la population avait augmenté sans diminuer le nombre de députés des autres départements[23]. L'atmosphère de la Libération pousse à la fois à l'adoption définitive du suffrage universel et au retour au scrutin de liste dans le cadre départemental, cadre dans lequel se feront les élections constituantes de 1945 et 1946 puis les trois élections de la Quatrième République (1946, 1951, 1956). S ans surprise, c’est dans le Nord-Ouest que le Front national obtient son meilleur score, avec 33,61 % des suffrages exprimés pour la liste conduite par Marine Le Pen. En interne, le conseiller de François Mitterrand en droit constitutionnel, Michel Charasse, remarque que le nouveau découpage prive la gauche d'une soixantaine de sièges aux prochaines élections législatives, mais abaisse le seuil permettant à la gauche d'emporter la majorité absolue des sièges (48,5% des voix contre 52% avec le découpage de 1958)[28]. Le parti de Marine Le Pen n’aura pas de représentant ultramarin à l’assemblée européenne mais sa percée est tout de même notable, si l’on considère que le FN était absent du scrutin en 2009 en outre-mer. Depuis 1958 et l'avènement de la Ve République, les membres de l'Assemblée nationale sont élus au scrutin majoritaire à deux tours au sein de circonscriptions législatives qui doivent respecter dans la mesure du possible les limites cantonales et, obligatoirement, les limites départementales. Par ailleurs, sept départements peuplés (puis quatre en 1924) sont divisés en deux circonscriptions au sein desquelles les députés sont élus au scrutin de liste, et la Seine est divisée en quatre circonscriptions[11], pour éviter une victoire socialiste trop rémunératrice en nombre de sièges. Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), sont élus selon les mêmes modalités (scrutin uninominal majoritaire à deux tours) et disposent des mêmes pouvoirs que les députés élus sur le territoire français. Dernière modification le 3 août 2020, à 20:56, réforme de la constitution française de juillet 2008, scrutin uninominal majoritaire à deux tours, Liste des pays et des postes par circonscription législative, Élections législatives de 2012 des représentants des Français établis hors de France, Élections législatives de 2017 des représentants des Français établis hors de France, Sénateurs représentant les Français établis hors de France, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Circonscriptions_législatives_des_Français_établis_hors_de_France&oldid=173530962, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Français de l'étranger inscrits dans les consulats étaient rattachés à la circonscription législative de leur dernier domicile en France (ou le dernier de leurs parents s'ils sont nés à l'étranger) et s'abstenaient majoritairement, votaient par procuration ou se déplaçaient. Ils seront accompagnés par le Martiniquais Louis-Joseph Manscour (PS) pour l’Atlantique, qui succède à un autre socialiste, le Guadeloupéen Patrice Tirolien. Le gouvernement de Vichy abroge les Lois constitutionnelles de 1875 et interrompt de fait le processus électoral. Depuis 1815, scrutin uninominal par circonscription et scrutin proportionnel ont par ailleurs régulièrement alterné. Depuis 1789, la France a connu douze principaux découpages en circonscriptions électorales, et plusieurs allers-retours entre le scrutin uninominal par circonscription et le scrutin de liste, généralement départemental. Les élections de 1986, disputées au scrutin de liste départemental, constituent la seule exception. Ce découpage est utilisé lors des élections de 1988, 1993, 1997, 2002 et 2007. Le nombre de députés oscille ainsi entre 579 en 1958[21] et 482 en 1962. La situation est similaire pour la Nouvelle-Calédonie et les collectivités d'Outre-Mer, hormis le cas particulier de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Le Consulat général de France à Alger est compétent pour les circonscriptions d'Alger seulement. Le nombre de circonscriptions pour la France métropolitaine[16], fixé à 465 en 1958[17], est en effet augmenté à 470 en 1966[18] lors de la réorganisation de la région parisienne, puis à 473 à la suite de la création de trois sièges dans le Rhône en 1972[19] et enfin à 474 en 1975, par création d'une circonscription supplémentaire en Corse[20]. Ainsi, seules 10,3 % des circonscriptions existant en 1978 sont conservées[26]. Paris et le Nord perdent trois députés, le Pas-de-Calais et la Seine-Maritime deux, tandis que l'Hérault, la Haute-Garonne et la Seine-et-Marne en gagnent deux. Au plan national, les circonscriptions ne doivent également pas s'écarter d'un écart de 20 % à la moyenne, après prise en compte de la limite minimale d'un député par TOM et de deux députés par département[25]. Multiplié par quatre par rapport à 2009 (5,94 %), ce résultat permet au FN d’obtenir trois élus sur les dix attribués au Sud-Ouest. Vous êtes déjà abonné au journal ? Ce principe de représentation proportionnelle à un tour avec panachage est appliqué lors des deux élections législatives suivantes. Figurent parmi les nouveautés, outre la création de circonscriptions pour les Français établis hors de France, la création d'une circonscription unique de Saint-Barthélemy et Saint-Martin et l'abolition du minimum de deux circonscriptions par département métropolitain (la Creuse et la Lozère sont touchées). ), > Dans l’Est, Florian Philippot finit par s’imposer. Les circonscriptions métropolitaines comptaient alors entre 35 794 habitants pour la deuxième circonscription de la Lozère et 213 421 habitants pour la sixième circonscription du Var. Mais son score est en chute de près de huit points et il est talonné par la liste du Front national Gilles Lebreton qui obtient 19,25 % et envoie deux élus à Strasbourg : lui-même et Joëlle Bergeron. Cette évolution est cependant annulée un an plus tard par la nouvelle majorité de droite (gouvernement de Jacques Chirac) avec la loi du 11 juillet 1986, suivi par la loi du 24 novembre 1986 instaurant un onzième découpage, effectué sous la supervision de Charles Pasqua[24] sur les bases du recensement de 1982. La tête de liste UMP, le copéiste Jérôme Lavrilleux, ne conserve sur l’ensemble de la circonscription que 18,75 % pour l’UMP contre 24,22 % en 2009. La Cinquième République ré-institue le scrutin majoritaire à deux tours en 1958. La dernière modification de cette page a été faite le 30 juillet 2020 à 22:22. Circonscription consulaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dernière élection de la Deuxième République, au début de 1852, revient conformément à la constitution du 14 janvier 1852 au scrutin uninominal majoritaire, dorénavant à deux tours, ce qui conduit à un nouveau découpage[4]. Les circonscriptions les plus foncées sont celles où le FN a remporté le plus de sièges. Comme il y a cinq ans, l’UMP est arrivée en tête avec 26,69 %, mais en perdant trois points. Sa liste devance celle de l’ancien ministre de l’immigration Brice Hortefeux (21,38 %), qui garde toutefois son siège. La IIIe République (1871-1940) utilise essentiellement le scrutin d'arrondissement, et à certaines périodes le scrutin départemental de liste à deux tours et à la majorité relative (1871, 1885, 1919, 1924). Le nombre de députés oscille ainsi entre 579 en 1958[21] et 482 en 1962. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Ce seuil n'est cependant pas toujours respecté, ni d'ailleurs le plafond de 100.000 habitants, ce qui n'aboutit pas à la résorption des inégalités entre circonscriptions rurales et urbaines qu'aurait pu occasionner le changement de principe du découpage—59 % des circonscriptions restent ainsi inchangées[14]. Le manque d’intérêt pour une Union européenne perçue comme lointaine, non seulement géographiquement mais aussi culturellement, se confirme, malgré les fonds massifs injectés par l’UE (4,8 milliards d’euros sur 2007-2013 pour les DOM) dans ces territoires. Ce net recul du principal parti de droite ne profite que très partiellement à l’alliance UDI-MoDem. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives de 2017 les 3-4 juin (une semaine avant la France métropolitaine) et 17-18 juin 2017 afin d'élire les députés qui siègent à l'Assemblée nationale dans la XVe législature. Cette répartition s'applique aux élections du 24 février 1876 et du 14 octobre 1877. Les circonscriptions électorales législatives dans l'histoire, 570 dans les départements de métropole et d'outre-mer et 7 dans les, Dernière modification le 30 juillet 2020, à 22:22, Liste des députés des États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée, acte additionnel aux constitutions de l'Empire du 22 avril 1815, redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 1831, Scrutin uninominal majoritaire à deux tours, Nombre de parlementaires sous la Cinquième République, Liste des circonscriptions législatives en France, circonscription législative de Saint-Pierre-et-Miquelon, Première circonscription des Français établis hors de France, deuxième circonscription des Hautes-Alpes, sixième circonscription de la Seine-Maritime, Règlement fait par le roi pour l’exécution des lettres de convocation du 21 janvier 1789, Décision n° 86-208 du 2 juillet 1986 à propos de la loi relative à l'élection des députés et autorisant le Gouvernement à délimiter par ordonnance les circonscriptions électorales, Redécoupage des circonscriptions législatives françaises de 2010, Parlement : élection des députés (répartition des sièges et délimitation des circonscriptions), Cartographie des découpages français depuis 1831, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Circonscriptions_législatives_françaises&oldid=173423322, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence.